Blog

LA FERME DES NOUROTTES : CONSTRUIRE A TRIEL, ET APRES ?

July 26, 2018

À peine un an après l’achèvement de la construction des 49 logements locatifs sociaux de la Ferme des Nourottes -rue de Poissy, à l’entrée de Triel- plusieurs résidents nous ont contacté pour nous faire part de leur détresse. Ils se sentent abandonnés par le bailleur Antin Résidences et par la mairie face aux nombreux problèmes qu’ils rencontrent au quotidien. Une trentaine de locataires subissent en effet les désagréments alors qu’ils payent leur loyer et leurs charges.

 

 

Parmi les nombreux dysfonctionnements, certains locataires n’ont pas d’eau chaude depuis janvier dernier. Un nouveau locataire s’est retrouvé avec un compteur qui indiquait 100 m3 d’eau consommés à déclarer à la SEFO alors que personne n’avait au préalable occupé l’appartement. Il y a des infiltrations dans quasiment tous les appartements habités dont des ruptures de canalisation. Cette humidité touche également les conduites de gaz. Pour l’instant, seule une trappe a été installée, sans trouver de solution face à la présence d’eau. Un jour, un locataire a senti le gaz partout dans l’immeuble et il a dû appeler les pompiers. Dans les salles de bain, les joints de carrelage sont déjà cassés, les joints de douche ne tiennent pas. Un plafond de salle de bain a une fissure de 3 millimètres sur tout son pourtour. Dans beaucoup de cuisines, au-dessus de la chaudière, il y a des trous au plafond qui se sont formés.

 

Les toits ne sont pas étanches : les tôles auraient-elles été mal posées ? Des insectes s’installent sous le toit et ils pondent leurs œufs dans les sources d’eau accumulées au vu des nombreuses fuites. Dommage qu’ils n’aient pas d’habitacles adéquates !

Les fenêtres se ferment mal, se chevauchent dans certains cas, l’eau s’infiltre alors dans les murs et certaines plinthes sont déjà noircies par l’humidité. 

 

Depuis le début, le portail à l’entrée de la résidence ne fonctionne que par intermittence et donne accès à une rue à une seule voie avec peu de visibilité où les personnes circulent vite et avec des voitures garées n’importe où. D’ailleurs, une résidente a eu sa voiture emboutie en sortant.

 

Face à l’accumulation des défauts d'un chantier manifestement bâclé, les locataires se sont adressés au bailleur Résidence Antin qui n’a pas fait suite à leurs demandes.

Fin juin, une des locataires a rencontré le maire de Triel et la directrice de l’urbanisme, qui ont fait déplacer le constructeur-bailleur sur place, mais sans suite à ce jour.

 

Quel cauchemar pour les résidents !!! Oui Triel a besoin de logements, mais pas à n'importe quel prix, pas n'importe comment ! Commençons par favoriser la réhabilitation pour éviter certaines malfaçons.

Please reload

Featured Posts

CLIMAT : TRIEL EN TRANSITION !

November 13, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon