Blog

LINKY dans les Yvelines : le point

April 16, 2018

Collectiflinky78, Compte rendu de la réunion du 23 mars 2018

 

Villes représentées :

Andrésy

Bazemont

Conflans-Sainte-Honorine

Croissy-sur-Seine

Evecquemont

Louveciennes

Mareil-sur-Mauldre

Médan

Montesson

Morainviliers

Orgeval

Triel-sur-Seine

Villennes-sur-Seine

Etat des lieux dans nos communes et au plan national

 

Dans la plupart de nos communes, les installations de Linky sont en cours, voire terminées. Néanmoins, une installation réputée terminée par Enedis ne signifie pas que tous les compteurs ont été changés. A Orgeval par exemple, 300 à 400 compteurs sur environ 2 400 n’ont pas été changés suite aux refus et les personnes concernées ne font, pour l’instant, pas l’objet de relances. En revanche, des compteurs ont été posés malgré des refus clairement exprimés, à Mareil sur Mauldre par exemple. En outre, dans certaines communes, comme Triel sur Seine, les installations ont été commencées mais ne sont pas terminées.

 

Dans toutes nos communes, les Mairies ne soutiennent pas les actions et demandes du Collectif, au contraire. Les réactions des maires vont d’une écoute assez superficielle à la franche adhésion au programme Linky.

 

Enfin, la population n’est pas facile à mobiliser : faible connaissance sur le sujet Linky et face à un discours d’Enedis qui va du caractère dit « obligatoire » à des menaces – de frais supplémentaires, de coupure de l’électricité . Pourtant, lorsque l’on informe nos concitoyens, une large majorité estime ne pas être favorable au Linky et n’y voit aucun avantage, voire admettent le bien-fondé de nos arguments anti-Linky.

 

Au plan national, il y a pourtant des signes encourageants :

  • Au niveau de l’Etat : le rapport de la Cour des Comptes, pour le moins réservé à propos de Linky, a eu un fort retentissement

  • Au niveau national : le nombre de communes ayant exprimé un refus de Linky continue de progresser : 554 communes au 27 mars ;

  • Au plan médiatique : lorsque Linky est abordé dans les media, ce qui n’arrive cependant pas très souvent, le ton est généralement critique ;

  • Au plan juridique : l’action en justice MySmartCab / Lexprecia de Maître Arnaud Durand a largement atteint les 1 000 participants, avec 1 576 participants le 27 mars (et une mention spéciale pour notre région, la plus forte contributrice loin devant Paris par exemple – on peut penser que nous y sommes pour quelque chose et merci à toutes celles et ceux qui ont tracté !).

  • Dans le domaine de la santé : l’ANSES reconnait de possible répercussions de l’exposition aux champs électromagnétiques sur la santé.

 

Les actions entreprises

 

Sans être forcément exhaustif, des actions entreprises récemment (trois derniers mois environ) dans nos communes sont notamment les suivantes.

  • Les réunions publiques se sont poursuivies, Conflans le 10 novembre, Andrésy le 26 janvier, Chatou-Croissy-Montesson le 16 mars.

  • Des tracts ont été distribués dans plusieurs communes (Andrésy, Bures Morainvilliers, Conflans, Evecquemont, Médan, Montesson, Orgeval, Triel-sur-Seine, Villennes-sur-Seine)

  • Contact avec l’assistant parlementaire d’une Députée (Morainvilliers)

  • Articles dans la presse locale (Louveciennes)

  • Réunions de voisinage (Mareil-sur-Mauldre)

  • Création d’un Collectif (Andrésy Maurecourt)

  • Intervention au conseil municipal, réunion en mairie (Conflans, Evecquemont)

  • Pétition (Conflans, Triel-sur-Seine)

  • Création d’un site Internet (Conflans : http://www.stop-linky-conflans.fr/, Evecquemont :

    http://episcologie.weebly.com accueille l’information sur le Linky).

 

Actions futures, besoins et attentes

 

1. Site Internet : il est nécessaire, pour pouvoir y orienter toutes les personnes qui nous demandent des informations. Le site Stop Linky Conflans (http://www.stop-linky-conflans.fr/) répond tout à fait à cette attente. Ses concepteurs sont d’accord pour y intégrer les coordonnées des collectifs de nos communes, du Collectiflinky78, ainsi qu’une rubrique de témoignages ouverte aux observations des personnes confrontées par exemple au harcèlement des poseurs de Linky, aux poses non-souhaitées, aux problèmes apparus suite à la pose etc.

Les contributions des collectifs sont à adresser directement sur le site à la rubrique Contact.

 

2. Réunions publiques : Chatou et Montesson en préparent. Même dans les communes où Linky est déjà (partiellement) installé, des réunions peuvent être conduites pour dénoncer les méfaits de Linky, les méthodes des sous-traitants poseurs, les problèmes rencontrés, les facturations, démêler le vrai du faux dans les arguments d’Enedis etc. Une enquête auprès de la population sur les opinions concernant Linky peut venir alimenter une telle réunion.

Dans le cas où le Maire ne veut pas mettre de salle à disposition, on peut, comme à Montesson, louer une salle privée éventuellement dans la commune voisine (Chatou) et avec une distribution de tracts dans les boites aux lettres et les commerces, faire venir un public nombreux de toutes les communes proches. Les tracts, pétitions et autres documents sont disponibles sur demande au Collectiflinky78@ntymail.com. N.B. La libre participation aux frais a couvert les frais engagés.

 

3. Des contacts renforcés avec la presse locale sont indispensables. Cela implique la constitution d’un dossier de presse et la création d’évènements susceptibles de mobiliser la presse en question. De prochaines réunions publiques, ou le lancement du site Stop Linky Conflans, constituent de tels évènements.

 

Contact : collectiflinky78@ntymail.com

Please reload

Featured Posts

CLIMAT : TRIEL EN TRANSITION !

November 13, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon