Blog

March 28, 2017

Hier soir se tenait à Triel, salle Grelbin, la réunion d'information sur le compteur Linky par le collectif Linky 78, à l'invitation de Triel Environnement. Sans surprise car le conseil municipal se réunissait au même moment pour le vote du budget, aucun élu triellois n'était dans la salle. En revanche, des élus de Mareil Marly, Orgeval et Evecquemont avaient fait le déplacement pour s'informer sur ces compteurs controversés dont le déploiement dans notre région a d'ores et déjà commencé.

La première information essentielle à diffuser car peu d'élus le savent : les communes sont propriétaires des compteurs, elles ont donc toute latitude pour les refuser comme 345 communes l'ont déjà fait à ce jour.

Le public présent hier soir l'a bien compris et a réclamé qu'une deuxième réunion soit organisée en présence des élus triellois. Triel Environnement va formuler la demande dès aujourd'hui auprès de Monsieur le Maire.

En attendant, d'autres réunions du collectif Linky 78 sont programmé...

March 21, 2017

A l’invitation de Triel Environnement, le collectif Linky 78 donnera une réunion publique LUNDI 27 MARS 2017 à 20H à Triel, Salle Grelbin (Rue de l’Hautil)

Le déploiement des compteurs électriques communicants Linky a commencé dans les Yvelines. Dès le mois de mai, un nombre important de nos communes vont être concernées, dont Triel.

Après avoir été reçu dans les villes d'Orgeval et de Villennes, et bientôt Médan, le collectif Linky 78 organise une réunion publique d'information à Triel.

Questions abordées : C’est quoi Linky ?

  • Quels sont les avantages du Linky pour les consommateurs ?

  • Quelles sont les conséquences financières ? Allons-nous payer plus ?

  • A quoi sert ce compteur intelligent qui analyse 24h/24 notre consommation d’électricité ?

  • Quels sont les risques : intrusion dans la vie privée, incendies, risques environnementaux, risques liés aux champs électromagnétiques ?

  • Est-on obligé d’accepter l’installation de ce nouveau compteur ? 

Vous ne pouvez pas venir...

March 3, 2017

 A l’attention de Sophie Primas

 1ère Vice-présidente GPSEO

déléguée à la ruralité et aux

territoires agricoles et forestiers

Sénatrice des Yvelines

Recommandé R+AR                                                         Le 27 février 2017

Madame,

En octobre dernier, les députés de l’Assemblée Nationale ont voté à l’unanimité un amendement obligeant à proposer au moins 40% de produits locaux et de saison dans les menus de restauration collective, dont 20% de produits bio, d’ici 2020.

Le 27 décembre, 266 parlementaires, émanant majoritairement du groupe Les Républicains ont saisi le Conseil Constitutionnel, au prétexte d’un vague souci de forme, pour censurer le principe du seuil de 20% d’alimentation bio et locale en restauratio...

Please reload

Archive
Please reload

Suivez-nous :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram